La bouffe de rue à Montréal

Aujourd’hui débutait le projet pilote sur la bouffe de rue dans l’arrondissement20130620_133523 Ville-Marie, alors j’ai décidé de donner de mon corps pour tester ce qui était offert, et je n’ai pas été déçu… pour le moment.

Le concept de la bouffe de rue est simple. Vous êtes dans la rue, vous avez faim, et miraculeusement, il y a un camion qui fait des choses qui ont l’air merveilleusement bonnes juste à côté de vous. Il est vrai, que des fois, on peut tomber sur un camion qui fais des choses affreuses ! Mais l’idée de départ c’est que ce soit bon, sinon on n’appellerait pas ça de la bouffe. À Montréal, depuis le maire Jean Drapeau (si j’ai bien compris) c’est illégal ! Pourquoi ? Question de salubrité. Depuis plusieurs années, des restaurateurs contournent cette interdiction en installant leurs camions sur des terrains privés, mais ce n’était pas suffisant. Bref, à force de pression la ville de Montréal a décidé de revoir sa politique, et aujourd’hui elle lance un projet pilote dans l’arrondissement Ville-Marie. Youpi, triple youpi !

RacletteAlors en quoi consiste ce projet pilote ? Je vous passe les détails (que vous trouverez ici), mais en gros, c’est 9 sites, 3 tranches horaires, et 27 camions. Pour le où, le quoi et le comment, je vous réfère au site de l’asso des restaurateurs de rue. Et pour trouver les camions, il y a deux possibilités. Vous pouvez consulter l’horaire disponible là, ou bien mieux encore, consulter le super site Streefoodmtl.com !

J’ai donc décidé de profiter de cette belle journée ensoleillée (et pas trop chaude…) pour voir ce que proposaient les camions. J’ai pu en tester 2. À La Boite à fromage, qui propose des raclettes, j’en ai pris une avec de l’effiloché de bœuf aux oignons caramélisé à l’érable. Absolument succulent. Le tout accompagné d’un thé glacé, lui aussi très bon, mais pas assez sucré à mon gout. Chez P.A. et Gargantua, qui propose des grilled-cheese, j’ai opté pour celui qu’ils appellent le Bacon, et qui vient avec du bacon, évidemment, mais aussi des échalotes confites. Il est à tomber par terre. À noter que P. A. propose aussi des grilled-cheese sucrés, que je n’ai pas eu l’occasion de gouter, mais je le ferais très bientôt.

En ce qui concerne la bouffe donc, rien à redire. C’est parfait. En revanche, deux bémols. Il y a tellement de monde qu’il faut avoir de la patience. J’ai attendu 30 min pour ma raclette, et 15 min pour mon grilled-cheese. Il est vrai que c’était l’heure de lunch. Grilled-cheese de P.A. et GargantuaMais j’ai peur que cela en décourage plus d’un. Et puis j’ai trouvé ça un peu cher. J’ai bien conscience que les produits sont de qualités (et que la raclette ce n’est pas donnée), mais j’ai trouvé que le rapport prix-quantité n’était pas très avantageux. 8$ pour un grilled-cheese, même un excellent grilled-cheese, même pour un grilled-cheese à tomber par terre (j’insiste sur le fait que c’était le cas de celui que j’ai mangé, et j’en profite pour signaler que la photo ne montre que la moitié du grilled-cheese) je trouve ça un peu cher. J’imagine que les restaurateurs ont d’excellentes raisons qui justifient ces prix, mais là encore ça risque d’en décourager certains. M’enfin, c’était tellement bon, alors j’ai hâte de retourner gouter à ce que proposent La boite à fromage et P. A. et Gargantua, et surtout d’aller découvrir les 25 autres camions !!!

This entry was posted in Bouffe and tagged , . Bookmark the permalink.